Le français — la dynamique du déclin

Québec

La langue commune selon QS est le « bilingue »

La campagne bilingue d’une candidate de Québec solidaire ne fait pas l’unanimité



Alors que le déclin du français au Québec retient une fois de plus l’attention lors de la campagne électorale, la candidate de Québec solidaire dans Notre-Dame-de-Grâce suscite la controverse avec des publications bilingues.

Québec

La fausse solution de l’immigration pour sauver l’Ontario français, préfiguration d’un Québec agonisant : « La première génération parlera français, la seconde parlera bilingue, et la troisième sera anglaise... »

La pièce manquante du casse-tête...



L'ethnocide des Canadiens français de la Basse-Ville d'Ottawa a été largement fouillé dans le livre Ottawa, lieu de vie français* mais la disparition de TOUS les autres milieux urbains francophones de l'Ontario fait rarement partie des discussions ou des conférences.

Canada

« Je subodore la mauvaise foi parce que le recul d’une langue n’est pas une fatalité, c’est un choix politique »

La place du français au Canada



En début de campagne, les chefs des partis ont beaucoup parlé de l’état du français au Québec, mais très peu de sa situation au Canada. Le sujet aurait mérité plus d’attention, car, là aussi, le français va mal. Très mal.

Québec

« De 1995 à 2022, le secteur anglais a doublé son poids par rapport à celui de la communauté anglophone (8,8 %), pour atteindre près de 19 % de la clientèle du réseau »

Revirement majeur en faveur de la loi 101 au collégial



Le 8 septembre dernier, les délégués de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ), réunis à Trois-Rivières en conseil extraordinaire, ont voté pour l’assujettissement du réseau collégial à la loi 101.

Québec

« Le dualisme institutionnel […] permet aux unilingues anglos ou à ceux qui choisissent de s’angliciser de le faire en tout confort et en toute impunité »

La soumission ou l’indépendance

Éditorial de septembre 2022


La folklorisation est en marche, elle avance au pas de l’assimilation qui gruge le rapport démographique.

Québec

« Le taux d’anglicisation des jeunes adultes de langue maternelle française est de nouveau nettement plus élevé que celui de leurs aînés »

LANGUE

L’anglicisation des francophones au Québec

Le long déclin


Les données du recensement de 2021 sont sans appel. Tous les indicateurs sont au rouge. Au point de discréditer totalement les politiques préconisées par les gouvernements Legault et Trudeau. Loin d’assurer l’avenir du français, elles garantiront, au contraire, l’anglicisation du Québec comme du Canada.

Québec

Des mesures efficaces réclamées aux partis politiques

Élections Québec 2022

Questions du mouvement Impératif français



Mesdames, Messieurs, des partis politiques québécois : À l’approche des élections québécoises 2022, Impératif français vous pose les questions suivantes de grand intérêt public.

Québec

« Cette “ ouverture à l’autre ” n’est en fait qu’une soumission au rouleau compresseur “ globish ” »

La guerre faite au français



N’oublions pas la dévalorisation systémique (pour reprendre un mot à la mode) de notre langue officielle depuis de nombreuses années au Québec.

Québec

Le remplacement du bilinguisme par le multilinguisme pour gommer le déclin du français

La fin de l’éternité : Statistique Canada et la « diversité »



Ces organismes émanant du fédéral sont d’abord, en premier, au service de la raison d’État canadienne.

Québec

Le chercheur Frédéric Lacroix très inquiet

Recul du français, est-ce trop tard pour agir ?

Entretien


Le dernier recensement de Statistique Canada pour 2021 dresse un portrait sombre de l’état du français au Québec. Comment expliquer cette chute? Des mesures peuvent-elles renverser la vapeur? Le chercheur indépendant Frédéric Lacroix se prononce.

Québec

Le déni caquiste

Avec sa loi 96, la CAQ a échoué à se montrer à la hauteur

Tribune


Comme tant de Québécois ces derniers jours, je suis profondément consterné devant l’ampleur de la débandade du français constatée dans le dernier recensement fédéral.

Québec

Difficile de nier la réalité démolinguistique : l'immigration entraîne le déclin du français

LANGUE

Le français poursuit son déclin au Canada et au Québec, selon Statistique Canada



Le français est la première langue officielle parlée d'un nombre croissant de Canadiens, mais la proportion qu'ils représentent à travers le pays a diminué depuis 2016, selon des données du recensement 2021 publiées mercredi par Statistique Canada. Le Québec n'échappe pas à cette tendance.

De 2016 ...

Québec

La langue est toujours politique au Québec

LANGUE

Les champions du monde du déni linguistique



Quand mes étudiants ne comprennent pas, je répète.

S’ils ne comprennent toujours pas, je change d’approche.

Après de nombreuses tentatives, s’ils ne comprennent toujours pas, c’est que le problème est de leur côté.

Le débat linguistique me fait penser à cela. Il y a du monde lent, et j...

Québec

Le recul du français est une conséquence de l'immigration massive

LANGUE

Langue: le déni morbide de nos élites



Les résultats du recensement sont effarants.

Nous ne sommes pas contemporains d’un affaissement linguistique tranquille, mais d’un effondrement brutal. Tout se passe plus rapidement que prévu.

Mais point de sursaut chez nos élites. Plutôt un déni morbide. 

Elles veulent bien reconnaître que le français sera...

Québec

Seul l’État du Québec nous donne une prise sur notre destin (cf. Daniel Johnson)

Le français poursuit son déclin au Canada et au Québec, selon Statistique Canada



Déclin du français partout.

Québec

Humiliation linguistique

Quand travailler en anglais rime avec de gros salaires

Les unilingues francophones ont le plus faible revenu d’emploi au Québec


Parler français et anglais, mais aussi seulement l’anglais, au travail, c’est généralement plus payant au Québec que de parler uniquement le français. Voilà le constat d’une étude qui vient d’être publiée.

Québec

« Notre conseil municipal (je suis Gatinois) a démoli à lui seul un pan entier de la loi 101 en portant jusqu’à la Cour suprême du Canada son droit (confirmé d’ailleurs) de déterminer elle-même la nécessité de l’anglais dans la fonction publique municipale »

Gatineau s’anglicise. Quoi faire ?



Gatineau, quatrième ville du Québec, s'anglicise à vue d'oeil. N'importe quel résident le constatera s'il ouvre ses yeux et ses oreilles. Ceux et celles qui préfèrent des preuves plus scientifiques n'ont qu'à consulter les données linguistiques implacables des recensements fédéraux.

Québec

Envahissement de l’anglais dans Charlevoix

Traverse de L’Isle-aux-Coudres : un équipage qui parle majoritairement anglais



L'équipage du Svanoy, le navire qui assure la traversée entre Saint-Joseph-de-la-Rive et L'Isle-aux-Coudres dans Charlevoix, communique en grande partie en anglais.

Québec

Envahissement de l’anglais à Gatineau

Le Québec de moins en moins québécois

Ici la situation en Outaouais


Le trafic identitaire, la fraude fiscale et l’anglicisation y progressent à un rythme exponentiel avec la complicité active des élus, des administrations publiques, de la Sûreté du Québec, de Revenu Québec, des Villes et Villages.

Québec

Frédéric Bastien frappe encore

Une gouverneure générale incapable de parler français : la nomination de Mary Simon contestée en cour



Un groupe de citoyens a déposé une requête en Cour supérieure pour rendre invalide la nomination de Mary Simon à titre de gouverneure générale du Canada, estimant que son incapacité à parler français – l’une des deux langues officielles – viole la Constitution canadienne.

Québec

La démagogie hypocrite de B’nai Brith Canada : pour inciter à la haine ?

Antisémitisme : il y a des limites à dire n’importe quoi



Lundi dernier, une organisation juive s’en est prise aux lois 96 et 21. B’nai Brith Canada a déclaré qu’elles causeraient un exode des Juifs québécois. Ceci ne serait pas nouveau puisque certains israélites auraient quitté le Québec dans le passé pour cause de discrimination. Sans le dire explicitement, on nous accuse d’antisémitisme.

Québec

Insulte suprême — il faut sévir

Speak White aux Francos



Au début, quand j’ai vu le titre de l’article de Thomas Gerbet de Radio-Canada, j’ai pensé que c’était une blague : Des employés des Francos se plaignent de devoir utiliser l’anglais au travail.

Québec

Le bilinguisme humiliant de l’appareil fédéral vise l’anglicisation du Québec

Le bilinguisme, « l’affaire des francophones » dans la fonction publique fédérale



En septembre 2020, lors du discours du Trône, le gouvernement fédéral s’avance comme il l’a rarement fait et reconnaît l’inégalité qui existe entre les anglophones et les francophones au pays. Le français, explique-t-il, est dans une « réalité particulière » et Ottawa a la responsabilité de protéger la langue « non seulement à l’extérieur du Québec, mais également au Québec ».

Québec

Trahisons linguistiques

Français : la foire d’empoigne



Le gouvernement Legault n’a pas préparé la mise à jour de la loi 101 avec la commission d’enquête et le livre blanc que cela méritait. Ce qui devait arriver arriva. L’exercice a fini en foire d’empoigne. Avec quelques dérapages, même, parmi ceux qui voient le français en difficulté.

Québec

Le PQ enfonce les bons clous

Loi 96

Sondage : peu de Québécois croient à l’impact de la loi 96



Seulement 22 % des Québécois estiment que la loi 96 que le gouvernement Legault a fait adopter est suffisante pour renverser le déclin du français au Québec, selon un récent sondage Léger. Mais le tiers des sondés n’avaient pas d’opinion sur la question.

Québec

Une nouvelle échappatoire

Une 6e année au secondaire qui permet d’éviter le cégep

Des collèges anglos offrent cette option qui mène directement à l’université


Des collèges privés s’attendent à une hausse de la demande pour leur programme de 6e secondaire, qui permet d’éviter les obligations de la nouvelle loi sur la langue officielle dans les cégeps anglophones.

Québec

« Le poids démographique des francophones au Canada hors Québec a subi une baisse de pratiquement 50 % depuis le début des années 1970 »

La minorité anglophone du Québec n’est pas opprimée



Le 25 mai dernier, monsieur Trudeau eut le mauvais goût de comparer les Franco-Canadiens, communautés historiquement opprimées et dont la survivance représente un épineux combat quotidien, aux anglophones du Québec, communauté représentant historiquement l’élite financière de la Belle Province et dont le poids démographique des locuteurs ne cesse de croître.

Québec

Elle rejette donc le français comme langue commune

Nouvelle loi 96 : elle ne regrette pas son appel au boycott d’une boulangerie française de Montréal

On n’avait jamais refusé de la servir en anglais


La Québécoise anglophone à l’origine de l’appel au boycottage viral d’un boulanger de Montréal, qui aurait refusé de servir des clientes en anglais, affirme n’avoir aucun regret au lendemain de la controverse qu’elle a créée.

International

La despote contre les peuples d’Europe

Ursula a imposé l’anglais comme langue de l’UE !



Il s’agit aussi d’une décision totalement illégale, en violation des textes de base de l’Union : le traité de Rome de 1957, la Charte des Droits fondamentaux, et le Règlement n° 1 de 1958 sur les langues officielles et de travail.

Québec

« Ou bien le Québec sera un pays français, ou bien il sera une province bilingue, c’est-à-dire anglaise »

Un délire de persécution

La recette des Anglais pour maintenir leurs privilèges


Il y a quelque chose d’atterrant à voir le PLQ cautionner en manifestant avec la frange rhodésienne de la communauté anglophone, emportée par un délire de persécution.