Est-ce que les autorités nous écoutent?

Dur dur d’être utilisateur du transport en commun à Québec!

Le sentiment d'être ignorés et bafoués

5e8e6451955c6ff06e5541c02728b9ea

Tribune libre

On ne l'a pas facile dans la belle ville fondée par Champlain, comme piéton et utilisateur du transport en commun, j'en sais quelque chose. Je me rends le dimanche soir du 30-04-23 à la Salle Albert-Rousseau du Cégep de Ste-Foy pour voir Daniel Lavoie Tension Attention. Pour prendre le bus, faut faire attention et la tension est au rendez-vous!


 


Je n'étais pas allé dans le secteur depuis plusieurs mois, malgré que j'utilise le transport en commun au moins un jour sur deux. J'avais oublié que le Réseau de transport de la capitale ne dessert plus le Cégep Ste-Foy, je viens d'en faire la désagréable expérience! L'arrêt est maintenant sur Des Quatre Bourgeois, très loin du Cégep qui est très fréquenté par des utilisateurs du transport en commun à qui on complique la vie. Ce nouvel arrêt est plus dangereux que l'ancien du Chemin Ste-foy, sur Quatre Bourgeois on y circule plus vite. Il y a eu des protestations, mais le RTC n'est pas revenu en arrière. Il faisait froid, venteux et il pleuvait, une longue distance à parcourir de Quatre Bourgeois à la SAR. Pour se rendre, il faut traverser un terrain privé, un stationnement, un petit sentier, un escalier avant d'arriver sur le Chemin Ste-Foy, le tout pas indiqué et pas éclairé le soir, je suis pas du quartier, j'ai cherché ce passage. Rendu au Cégep Ste-Foy, grand stationnement à franchir, arrivé trempé, bon spectacle!


 


Au sortir du spectacle, toujours mauvais temps, là c'est au tour de la ville de Québec de rire de ses citoyens piétons! Ch. Ste-Foy Du Vallon, j'attends le feu de piéton, ce que je ne vous conseille plus de faire dans plusieurs cas. J'attends très longtemps, cinq minutes, mouillé, les voitures passent, c'est jamais mon tour, le bouton du feu de piéton s'éteint! Une claque en pleine face. Je vérifie bien, c'est sécuritaire, je traverse, non je ne vais pas attendre pour rien un autre cycle de feu de piéton à me faire inonder.


 


Le coupable, le Gestionnaire artériel, ce système de détecteurs et de moniteurs donne systématiquement la priorité aux automobiles au détriment des piétons, les utilisateurs de la route les plus vulnérables et soumis aux intempéries. Un dimanche soir à 22 heures 30, l'auto est encore la seule prise en considération et respectée, on n'est plus à l'heure de pointe. Le prétexte à ce gestionnaire artériel, c'est la fluidité aux heures de pointe, mais il faut comprendre la fluidité des autos, pas celle des piétons. À quoi servent les boutons pour demander un feu de piéton qu'on vous refuse souvent? Guerre à l'auto? Je dirais plutôt, malgré les beaux discours sur la mobilité active et la santé par la marche, guerre au bon sens et aux piétons qui s'entêtent à marcher, par choix ou faute de moyens financier pour faire autrement.


 


Combien de piétons et utilisateurs réguliers du transport en commun chez nos élus municipaux, les responsables du Gestionnaire artériel, et dirigeants du RTC? Pas beaucoup on dirait! Le maire M. Marchand passe beaucoup de temps en voyage pour s'inspirer dans sa direction de la ville, tramway, rues piétonnes, etc... Qu'il passe un peu plus de temps dans sa ville et que lui et le RTC écoutent leurs citoyens, au lieu de leur faire la leçon. Mes conseils sont gratuits pour les contribuables et à portée de main et leur mise en œuvre est tout aussi gratuite!


 


Pierre Boucher


Fonctionnaire retraité


Québec


Featured 6ca6264a2e4f0ca5983e274ea8b25eb5

Pierre Boucher67 articles

  • 73 219

Retraité de 64  ans, agent de bureau fonction publique du Québec, originaire et domicilié à Québec. Mon travail m'obligeait à un devoir de réserve. Maintenant je peux m'exprimer sans retenue, sauf celle que me dicte le bon-sens!





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé