Vous les connaissez, puisqu'ils sont québécois comme vous et moi

Une définition simple et pratique de qui est québécois et qui ne l'est pas

Petit test révélateur

484ece3169857558c220709f97cf726d

Tribune libre

Marianne Saint-Gelais, Jacques Parizeau, Patrick Wautier, Serge Fiori, Paul Houde, Brigitte Boisjoli, Michel Barrette. Guy Jodoin, Patrice L'Écuyer, Benoît Brière, Pascale Bussière, le frère André, Robert Charlebois, Janette Bertrand, René Lévesque, Pierre Bruneau, Robert Lepage, Diane Dufresne. Guy Laliberté, Pierre-Karl Péladeau, Julie Snyder, Gilles Latulippe, Denise Filiatrault, Olivier Guimond, Christiane Charette, Denis Villeneuve, Renée Martel, Gaston Miron, Denise Bombardier, Guy Nantel, Félix Leclerc, Anne Hébert, Guy Lafleur, Michel Bergeron, Maurice et Henri Richard, Jean et Jacques Rougeau, Marjo, Mathieu Bock-Côté, Joseph Facal, Rosalie Bonenfant, Michel Chartrand, Pierre Falardeau, Gilles Proulx, Denis Lévesque, Fabienne Larouche, Gildor Roy, Fabien Cloutier, Richard Desjardins, Patrick Roy, Michèle Richard, Michel Louvain, Christian Dubé, Lise Payette, Yannick Nézet-Séguin, Céline Dion, Maman Dion, Daniel Johnson, Ricardo Larrivée, Maria Orsini, David Saint-Jacques, Dominique Michel, Charles Hamelin, Gilles Vigneault, Jean-Paul Riopelle, Nicole Cloutier, Fernand Gignac, Réjean Ducharme, Alys Roby, Serge Denoncourt, Stéphane Venne, France Castel, Stéphane Bureau, Diane Tell, Yvon Deschamps, Michel Tremblay, Pauline Marois, le docteur Réjean Thomas, Marie Laberge, Hugo Girard, Arianne Moffat, Anne Dorval, Marc Labrèche, Véronique Cloutier, Gilles Carle, Chloé Sainte-Marie, Joseph-Armand Bombardier, Clémence Desrochers, Gilles et Jacques Villeneuve, La Bolduc, Roy Dupuis, Mahée Paiment, Denys Arcand, Rémi Girard, René et Nathalie Simard, Hubert Reeves, Laurent Duvernay-Tardif.


 


Mais que peuvent bien avoir en commun ces 100 personnalités publiques et personnages marquants mais si variés, et qui ne semblent pas avoir grand-chose pour les rapprocher à prime abord?



Ce je-ne-sais-quoi qui les relie entre eux, et qui les relie tous à l'ensemble des Québécois authentiques, c'est le simple fait que ce sont tous des Québécois comme vous et moi. On ne se pose même pas la question tellement c'est évident. Nous avons le bonheur de faire partie de la même grande famille.



Vous les connaissez tous ou à peu près tous, certains plus, d'autres moins. Mais on sait avec certitude une chose de chacun de ces personnages: il ne fait pas de doute que ce sont fondamentalement tous des Québécois.



On pourrait montrer une photo de chacun et à peu près tout le monde saurait qui c'est, ce qu'il a accompli, ou quel est son domaine de prédilection.



Et en passant, quel florilège de magnifiques patronymes s’étalant sur plusieurs générations!



Ce fait peut même servir de critère pour déterminer qui est vraiment québécois.


 


- Si vous les connaissez à peu près tous, ou la majorité, vous êtes bien québécois.


 


- Si vous n'en connaissez aucun ou trop peu, vous ne pouvez pas vous considérer comme vraiment québécois.


 


Voilà donc une méthode pratique et facile permettant de trancher si on est québécois ou pas.



Tiens, comme test d'intégration révélateur sur la connaissance de notre culture, on pourrait aussi demander aux immigrants sous forme de jeu: pouvez-vous nommer 100 personnages importants de la culture québécoise, comme je viens d'en faire l'énumération spontanée plus haut? Faites-vous même le test juste pour voir! Temps alloué: 15 minutes.



Un second degré de difficulté du jeu consiste à associer à chaque nom son occupation.



Pourquoi compliquer les choses inutilement par des essais de définition tirés par les cheveux comme le font certains universitaires enclins à s'embrouiller les idées de théories boucaneuses. Cette technique est quasiment infaillible. L'espace d'une seule énumération, et le tour est joué. On sait.



Et pourquoi est-il si important de de faire la part des choses, de bien identifier les 2 camps divergents?


 


Pour la suite du monde.



Si on veut que le Québec demeure à notre image, il est nécessaire que tous ceux qui composent ce portrait collectif conservent précieusement cette ressemblance intrinsèque, cette apparence, cet air d'aller qui est le nôtre.


 


À lire:  Québécois d'ici: quelles sont nos principales caractéristiques identitaires?


 


Nous ne devons pas devenir autre chose que ce que nous sommes déjà, l'heureux aboutissement de l'évolution atteinte par notre peuple sur une période de 500 ans, ce qui nous a rendu uniques au monde et distincts de toutes les autres nations. Nous devons rester semblables à nous-mêmes et ne pas devenir autre, ne pas se laisser amoindrir, détériorer, dévisager, effacer.



Le Québec, c'est cette terre bénie entre toutes qui est faite pour les Québécois authentiques.



C'est à nous seuls qu'il appartient, cet immense territoire qui est exclusivement le nôtre et qui procure cette fierté d'appartenance qui nous soude et nous unit.



Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie669 articles

  • 1 191 441

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Ses quelques 665 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 12 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé