L'autonomie ne donne aucun résultat

Les Québécois veulent d'un pays bien à eux, mais sans avoir à faire ce qu'il faut pour l'obtenir

Le dilemme: l'indépendance: un rêve qu'il nous coûte encore de réaliser

7febce7d75ae732e3288cf58a2e30d6a

Tribune libre

Les Québécois sont face à un dilemme: ils voudraient bien avoir leur pays à eux, mais sans avoir à faire ce qu'il faut pour l'obtenir.


2 Québécois sur 3 désirent plus de pouvoirs se rapprochant de l'indépendance pour le Québec, le nombre augmentant si on exclut les anglophones et allophones.


Ils voudraient se contenter de plus d'autonomie au lieu de viser directement l'indépendance qui serait ô combien préférable.


Ils croient erronément qu'il est possible d'obtenir plus du gouvernement fédéral, soit en quémandant à genoux, soit en le demandant poliment, soit en fronçant les sourcils, soit en se fâchant et en tapant du pied. Dans tous les cas, le résultat reste le même: néant total.



C'est l'approche autonomiste actuelle du gouvernement caquiste qui se dit nationaliste mou et qui essuie rebuffade après rebuffade, humiliation après humiliation.


Le gouvernement fédéral est par définition centralisateur et fera tout en son pouvoir pour garder le plus de contrôle possible sur tout, particulièrement si cela met des entraves, des bâtons dans les roues du Québec.



Il serait intéressant que le Parti québécois tienne une liste à jour de toutes les demandes faites par le gouvernement provincial au gouvernement fédéral et coche pour chacune "refusée".


Cette liste des refus répétés pourrait couvrir la période des 25 dernières années. Il apparaîtrait clairement qu'il y a plus de non que de oui à nos demandes, et plus de demi-oui que de oui francs. On ne nous cède que des grenailles.


À la fin du mandat actuel de 4 ans, le PQ pourra dévoiler cette liste à la population pour lui démontrer que l'idée de "plus d'autonomie dans le cadre de la confédération" ne donne aucun résultat tangible, et que la seule façon de se gérer intégralement, c'est par le biais de l'indépendance.



Il fera valoir qu'il est le seul parti sérieux à pouvoir nous amener à la souveraineté qui nous permettra de nous affranchir du régime fédéral justement honni.


Cette idée de "plus d'autonomie" ne crée que des illusions, de faux espoirs qu'on laisse planer un certain temps avec l'impression de progresser, mais qui finissent toujours par s'écraser lamentablement.



Les plus récents refus essuyés: plus de pouvoir en immigration, la fermeture du chemin Roxham, la limitation de quotas d'immigrants, le transfert de pouvoir en santé.


Le désavantage de l'idée de "plus d'autonomie" est que cela repousse l'enclenchement du projet d'indépendance à toujours plus tard, ce qui fait l'affaire des fédéralistes. C'est de la procrastination, du sur place.


Il faut que la population comprenne qu'il n'y a plus rien à attendre du gouvernement fédéral, qu'il ne faut plus temporiser, mais qu'il faut enfin passer à l'action sans tarder.


Allez, un petit effort! Un pays nous attend!



Si vous voulez un pays, il ne faut pas le demander, il faut le prendre.


Il ne faut pas attendre qu'on vous le serve sur un plat d'argent, il faut se servir soi-même.



On n'a à demander de permission à personne. Surtout pas au reste du Canada.


Ce qui est à nous est à nous.


Le Québec aux Québécois.


Photo de la fête nationale ci-dessus: on reconnaît dans le coin en bas à gauche le couple de comédiens québécois Antoine Vézina et Tammy Verge


Note: cliquez sur les termes surlignés en bleu pour approfondir davantage votre réflexion sur le sujet


Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie724 articles

  • 1 260 571

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Plus de 715 articles publiés en ligne ont été lus un million et un quart de fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 13 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



1 commentaire

  • Luc Archambault Répondre

    17 novembre 2022


    « Les Québécois veulent d'un pays bien à eux, mais sans avoir à faire ce qu'il faut pour l'obtenir »



    Cette affirmation relève d'un jugement de valeur contestable et témoigne d'un mépris du peuple malvenu quand on pense prendre sa défense et prôner sa libération.


    Quand donc les Québécois,es ont-il eu l'occasion de se prononcer sur les Actes constituants du Canada ? JAMAIS. Il n'ont donc jamais eu l'occasion de faire ce qu'il faut pour Proclamer INVALIDE au Québec l'État VOYOU du Canada. Prétendre ensuite que Le Peuple ( élites comprises ), veut « d'un pays bien » à LUI, « mais sans avoir à faire ce qu'il faut pour l'obtenir » est au mieux une maladresse...


    Jacques PARIZEAU


    Je préfère infiniment les lumières de Jacques Parizeau qui malheureusement n'a pas été écouté quand il a prononcé son discours historique de clôture du Colloque des IPSO du 6 juin 2009 où il prenait toute la mesure de l'intelligence du Peuple en concluant qu'il avait erré et qu'il nous fallait trouver ce qu'il avait « fait de croche » pour que Le Peuple, avec raison, ne lui donne pas son appui. Nous reste à répondre à sa question... comme je l'écrivais dans un précédent message. 


    « Qu'est-ce qu'on a fait de croche ? »


    Nous devons répondre à sa question posée. Nous ne l'avons pas encore fait.


    Cf : Mon commentaire au texte de Henri Marineau du 2022 11 12  Le PQ peut-il remonter la pente ?



    « Il faut que la population comprenne qu'il n'y a plus rien à attendre du gouvernement fédéral, qu'il ne faut plus temporiser, mais qu'il faut enfin passer à l'action sans tarder. »



    La « population » le comprend très bien, sauf que pour passer à l'action, lui faut pouvoir le faire, or, la population ne peut pas le faire si ses élites politiques et citoyennes soi-disant LIBÉRATRICES ne lui donnent pas l'occasion de le faire. Comment !? En cessant de valider l'État actuel du Canada. Comment !? En décidant de ROMPRE avec la gouvernance COLLABO qui valide l'État illégitime actuel du Canada. Comment !? En mettant de l'avant un Programme d'État qui s'engage à mettre Le Peuple au Pouvoir au sommet de l'État... Comment !? Du seul fait pour le Peuple de RENVERSER l'État du Canada dont il ne veut pas au Québec. Comment!? Du seul fait de dire OUI au fait de Proclamer INVALIDE au Québec tout État qui, tel l'État VOYOU du Canada, n'a pas obtenu pour ses Actes constituants le clair OUI démocratique du Peuple et de la députation du Peuple. Comment !? En s'engageant à le faire...


    La question est... Le PQ de PSPP mettra-t-il enfin de l'avant un Programme COMMUN d'État démocratique républicain qui s'engage à donner l'occasion au Peuple de RENVERSER l'État VOYOU du Canada qui s'IMPOSE au Québec même s'il est incapable d'obtenir le clair et libre OUI démocratique des Québécois,es.


    RENVERSER l'État ILLÉGITIME autocrate du Canada


    Le Peuple Souverain du Québec fait face à l'État VOYOU du Canada qui menace l'éventuel État du Québec Souverain. Un État illégitime qui est partie intégrante de l'Empire anglo – l'Empire le plus puissant de toute l'Histoire de l'Humanité sur qui le soleil s'est un jour levé sans jamais pouvoir ensuite se coucher. Il en impose par son chantage et ses ignobles menaces de représailles économiques, politiques, culturelles, sociétales, juridiques et autres contre le Québec Souverain, contre la VOLONTÉ libre et DÉMOCRATIQUE du Peuple Souverain du Québec...


    Il faut prévoir donner l'occasion au Peuple de RENVERSER cet État VOYOU illégitime mais très concret et palpable du Royaume de la Couronne canado-brit dont les Québécois,es ne veulent pas et n'ont jamais voulu en lieu et place de mettre aux voix l'État abstrait à venir perpétuellement impalpable et à venir. C'est la base.


    Ce n'est pas Le Peuple qui est fautif, lui n'attend que ça, réunir les conditions utiles seules capables de fonder un État démocratique qui émane du Peuple. Et l'une de ces conditions est de pouvoir compter sur des élites LIBÉRATRICES capables de ROMPRE avec la gouvernance COLLABO qui valide l'État ILLÉGITIME du Canada. Ce qui n'a jamais été le cas.


    La géométrie variable de la loi dite de la Clarté


    Le Canada lui aussi doit se soumettre à la rigueur de sa propre loi dite de la Clarté. Ses partisans s'en sont bien gardés, sachant que si la question avait été posée quant à la validité des Actes constituants du Canada, c'eut été NON au Québec. Comme le Canada se soustrait à l'application de ses propres règles, il faut donner au Peuple l'occasion d'exercer son pouvoir constituant quant à l'État concret actuel. Comment !?


    Puisque le NON au Canada de la part du Peuple Souverain du Québec est inexprimé, il faut donner au Peuple l'occasion de l'exprimer. Sinon, si Le Peuple dit OUI au Canada actuel, si Le Peuple ne veut pas RENVERSER l'État VOYOU du Canada actuel qui se passe du consentement du Peuple, à quoi bon l'indépendance,  à quoi bon prétendre à la Souveraineté de l'État du Québec.


    Par contre, si c'est NON au Canada actuel, il s'écroule, s'effondre sur lui-même au Québec et tout coule de source : doit succéder à cet effondrement de l'État ILLÉGITIME unilatéral actuel du Canada



    • soit une autre Constitution du Canada approuvée par Le Peuple Souverain du Québec ;

    • soit la Constitution primordiale de la 1re République démocratique du Peuple Souverain du Québec.


    Une démarche radicalement DÉMOCRATIQUE !


    De Gaulle a d'abord appelé à RENVERSER l'État d'exception autocrate PÉTAIN/Laval avant de proposer au Peuple la Constitution de la IVe République française. Nous faut donc nous aussi, toutes choses égales par ailleurs, donner l'occasion au Peuple de RENVERSER l'État VOYOU du Canada. De Gaulle l'a pu faire par les armes avec les nations alliées ; NOUS, devons le faire seuls, sans armes, par la DÉMOCRATIE et ce qu'elle engage.


    Nous sommes seuls au monde !


    Personne ne viendra à notre secours. Nous devons donc bien nous organiser avant de faire le grand saut et c'est ce que fait se peuple depuis la Conquête, à commencer par se reconstituer en moins de 200 ans ses propres élites politiques, économiques, entrepreneuriales, culturelles et artistiques pour remplacer celles qui avaient quitté après la Conquête ne laissant ici que le bas-clergé et la petite noblesse – et ce, sans disparaître et en conservant notre langue française, ce que n'ont pas pu et su faire ni les Écossais ni les Irlandais et ce, malgré tout ce qui a été organisé pour nous faire disparaître depuis que la Couronne britannique a carburé au NETTOYAGE ethnique des Neufrancien,nes de Nouvelle-France en Acadie partitionnée en 1713 et culminant avec leur déportation en Nouvelle-Angleterre dès 1755, préfigurant ce qui devait ensuite s'appliquer pendant la Conquête qui a partitionné encore la Nouvelle-France ne laissant que la basse Louisiane à la France. Comme si un Peuple pouvait être objet de Cession.


    Personne n'est venu à notre secours cependant que Lord Durham théorisait et organisait la poursuite méthodique de notre NETTOYAGE ethnique et remplacement de population après avoir affamé le Québec forçant entre 1850 et 1930 l'expatriation de 1M des nôtres, une 2e déportation des Québécois,es d'origine neufrancienne de l'époque.


    Nous ne pouvons compter que sur nos seules ressources humaines, étatiques, sociétales et financières ; que sur nos seules élites politiques, économiques, intellectuelles, culturelles et artistiques. Il faut des millénaires pour qu'un peuple se dote de ce qu'il faut pour bâtir une civilisation autonome capable de résister à l'envahisseur. Nous n'avons que ± 410 ans de vie en continu en Amérique française. Nous faut donc persévérer et faire ce qu'il faut pour RENVERSER l'État VOYOU du Canada qui en est réduit à toutes les bassesses pour espérer continuer à s'IMPOSER au Québec sans l'accord du Québec pour nous faire disparaître.


    Nous avons su trouver comment secréter en moins de 200 ans de nouvelles élites qui ont pu produire la Révolution tranquille qui nous a permis de nous réapproprier plus de 50% de nos leviers d'État, de notre économie et plus encore de notre espace culturel et artistique au point de concurrencer les plus grands de ce monde en maints domaines et pratiques, de la musique symphonique à la dance, du théâtre à la littérature, du cirque à la télévision, de la musique populaire au cinéma. Sauf que, ces jeunes élites peinent encore à comprendre qu'il faut, toutes choses égales par ailleurs, suivre l'exemple de De Gaulle à qui l'Histoire a donné raison alors qu'elle a donné tort à René Lévesque, sauf le respect que je lui porte.


    Il est grand temps de le comprendre. Le Peuple n'attend que ça. Des élites capables de s'UNIR sur l'essentiel pour faire l'indispensable UNION de toutes les forces démocratiques nationale du Peuple autour d'un même Programme COMMUN d'État démocratique républicain, comme l'a pu faire la résistance française, de l'extrême gauche mondialiste communiste stalinienne, à l'extrême droite catholique monarchique en passant par l'extrême centre socialiste de la gauche caviar.


    Ce que les différentes composantes de la RÉSISTANCE française a pu faire, et qui a mis 4 ans à faire dans l'urgence de la 2e Guerre mondiale, nous devons le faire malgré la paix apparente, mais dans l'urgence de la survivance du français à Montréal. À savoir, non pas l'UNION des indépendantistes, mais l'UNION des DÉMOCRATES vs les AUTOCRATES qui valident l'État ILLÉGITIME du Canada qui s'impose sans le OUI des Québécois,es et celui de sa députation. Et pour ça, il faut tabler sur la démocratie et la primauté de la Souveraineté du Peuple, d'où découle la Souveraineté de l'État du Peuple, et non pas le contraire.


    Le Soleil | 18 octobre 2010 | Luc Archambault |


    S'unir dans une action radicalement démocratique



    Lettre ouverte à Pauline Marois, François Legault et Claude Morin - Vous avez chacune et chacun cette année déposé dans l'espace public politique québécois votre conception de ce que devrait être à court et moyen terme le destin politique de ce peuple souverain du Québec que nous sommes.


    Madame Marois, la première, en juin 2010, engageant le Parti québécois sur la voix d'un programme de gouvernance de l'État qui table sur la souveraineté à la carte, de manière sectorielle. Il est heureux, mais fortuit, qu'entretemps des élections précipitées n'aient pas fait capoter cette démarche.


    M. Legault récemment, en octobre, malgré lui ou par lui, a engagé un mouvement transpartisan de droite connu pour l'instant comme Force Québec dans toute autre chose, à savoir l'évacuation de la question nationale à laquelle participeraient autant des fédéralistes que des souverainistes. Que les fédéralistes abondent, c'est normal, que des souverainistes le fassent...


    Quant à lui, M. Claude Morin a fermé la marche, le 15 octobre, en publiant dans Vigile un texte intitulé Continuer autrement. Il critique avec raison vos deux choix politiques initiaux, non sans proposer «continuer» la lutte en endossant toujours l'éternelle quête d'une reconnaissance qui ne pourrait venir que de l'actuel État du Canada qui n'a jamais lui, rien quêté auprès de nous en matière d'État et qui s'est bien passé de notre avis. Il a toujours ignoré le fait qu'il n'a jamais été, qu'il n'est toujours pas reconnu par le peuple souverain du Québec. Ce n'est pas ce qu'on pourrait qualifier d'autrement continuer la lutte.



    UNION des DÉMOCRATES


    Pour contrer l'Empire le plus puissant de toute l'Histoire de l'Humanité, alors même que nous vivons en son coeur même –  et non pas à des milliers de km de lui ( comme en Afrique ou en Asie ) – alors que nous savons depuis le printemps 1760 que personne ne viendra à notre secours en voyant poindre à l'horizon de notre fleuve-océan des navires battant pavillon anglais plutôt que français et qui auraient pu nous sauver de l'occupation anglaise dans Québec en cendre et pu nous sauver de sa loi martiale inique du Conquérant brit s'appliquant dans Québec depuis les lendemains du 13 sept. 1759 ; pour contrer tel Empire, nous devons réunir toutes les conditions utiles afin de le RENVERSER au Québec et cela prend du temps, de la patience, de la persévérance, de l'audace et de la ténacité ; ce dont nous avons su faire preuve avec succès puisque nous sommes toujours là et toujours en quête de ces conditions gagnantes maintenant plus que jamais à portée.


    Ne manquent que des élites politiques et citoyennes conséquentes qui se décident enfin à ROMPRE avec la gouvernance COLLABO qui nous fut utile un temps pour survivre, mais qui ne fait plus que MAINTENIR artificiellement en vie l'État VOYOU du Canada alors qu'il est contraint de proférer des menaces de représailles pour continuer à s'IMPOSER au Québec. Ce qui est la marque des faibles et des incapables, sinon celle des VOYOUS, des fourbes et des abuseurs.


    Ce n'est pas en blâmant la femme battue de ne pas quitter l'abuseur que nous pourrons mettre fin à l'abus. Ce n'est qu'en faisant ce qu'il faut pour donner l'occasion à l'abusée de RENVERSER le Magister de l'abuseur.


    Suffit ici de faire l'UNION de la majorité démocrate contre la minorité AUTOCRATE qui valide l'État VOYOU du Canada INCAPABLE d'obtenir pour ses Actes constituants le clair et libre OUI démocratique du Peuple. Suffit de donner l'occasion au Peuple de Proclamer INVALIDE au Québec, TOUT État qui, tel l'État illégitime canadian, n'a pas ni sollicité ni obtenu le clair et libre OUI du Peuple et pour Proclamer seule VALIDE la Constitution primordiale de la République démocratique du Peuple Souverain du Québec.


    Nous pouvons le faire du seul fait de nous ENGAGER à donner l'occasion au Peuple de se prononcer pour DÉCIDER quel État a droit de Cité au Québec à commencer par Proclamer INVALIDE tout État qui, tel l'État ILLÉGITIME du Canada, REFUSE de laisser le Peuple se prononcer sur sa VALIDITÉ/invalidité au Québec.


    Cf : Programme COMMUN d’État DÉMOCRATIQUE républicain | Résumé 1 page | DÉMOCRATIE 101