Bas les masques!

Les 8 ennemis déclarés du bon, du bien, du vrai et du juste

La pensée unique, le politiquement correct, et les 6 autres fauteurs de trouble

94bfe6030bc86ae1f4599a4653455785

Tribune libre

Les 8 ennemis déclarés du bon, du bien, du vrai et du juste sont nombreux mais peuvent être mis en déroute si on s'y attaque avec détermination. Il s'agit de:



 


1- l'imposition de la pensée unique, c'est-à-dire le biaisé, le partial, le tendancieux, le non-objectif. Très répandu dans les médias.


 



2- le politiquement correct


 



3- les bien-pensants possédant le monopole de la vertu


 



4- les élites décaties


 



5- les universitaires déconnectés dans leur tour d'ivoire (à la Taylor-Bouchard)


 



6- les Woke, le racisme anti-Blancs, les dénigreurs anti-Québécois et compagnie


 



7- la culture de l'annulation


 



8- la pratique de l'auto-flagellation collective, de l'auto-culpabilisation colonialiste liée au passé


 



Restez à l'affût. Chaque fois que vous entendrez un discours faisant appel à l'un de ces éléments hostiles, qu'une petite lumière rouge s'allume pour sonner l'alarme. Comprenez qu'on essaie encore une fois de vous embrigader, de diriger votre pensée, de contrôler votre esprit libre-penseur, de vous réduire au silence. Et ne vous laissez surtout pas faire!



Pour ne pas se faire laver le cerveau par toute cette vile propagande, il faut en détecter les manoeuvres, les tentatives sournoises dès qu'elles se déclenchent et les rejeter. Si vous êtes en compagnie de quelqu'un, faites-le lui remarquer pour qu'il en prenne conscience à son tour.



Mais dites-vous bien que ce sont eux qui sont dans le tort et que c'est vous qui avez raison. Le bon droit prévaudra.



Ne vous laissez surtout pas intimider par les aboiements, le piaillage de mégère, ni par l'argumentation trompeuse de ces forces du mal. Qu'ils soient démasqués et pointés du doigt. C'est ainsi qu'ils seront mis hors d'état de nuire.



Ceux qui cherchent à nous déposséder, à nous atténuer, sont innombrables. Mais grâce à notre courage et notre détermination collective, nous l'emporterons.



Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie656 articles

  • 1 181 601

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Ses 655 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 12 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Réjean Labrie Répondre

    13 avril 2022

    J'ajouterais un neuvième élément à la liste des ennemis déclarés du bon, du bien, du vrai et du juste: la pratique de l'autocensure.


    Les idées de liberté de pensée, liberté de s'exprimer, liberté de débattre, liberté de constester la bien-pensance devraient également s'appliquer aux journalistes qui pratiquent à peu près tous l'autocensure par peur des représailles. Ils évitent volontairement les sujets chauds, controversés, et se plient aux diktats de la bien-pensance.





    L'autocensure est une forme de censure que s'applique à elle-même une personne, une institution, ou une organisation, déclenchée par la crainte ou la menace de censure par une autorité politique, financière, ou religieuse.





     La Fédération professionnelle des journalistes du Québec défend la liberté de la presse et le droit du public à l'information. Elle devrait emboiter le pas et enjoindre ses journalistes à pratiquer ces qualités.


    Source: L'autocensure


  • Réjean Labrie Répondre

    28 mars 2022

    Parlant à son tour de la bien-pensance, le perspicace journaliste Michel Rioux de L'Aut' Journal, nous éclaire un peu plus sur ce fléau de la société à mettre en déroute.


    En guise de soufflet aux bien-pensants, M. Rioux cite son vieux prof de philosophie, Roméo Bouchard, qui tranche ce nœud gordien quand il écrit que « le Québec est un territoire conquis par les Britanniques, mais non cédé par les Canadiens français qui s'y sont installés avec l'accord des peuples autochtones de la vallée du Saint-Laurent et des Grands Lacs, et qui n'ont jamais ratifié la confédération ni la Constitution canadienne ».


    Et v'lan dans les dents!


    Source: La bien-pensance