Camil Bouchard retire le gros lot

Tribune libre

Ainsi Camil Bouchard quitte la vie politique en plein mandat. Il mentionne sur son site Internet : les «raisons se résument au sentiment profond qui s’est installé depuis quelques mois à l’effet que je suis pas aussi utile en politique que je le souhaiterais l’être, principalement du fait que je me retrouve après 7 ans encore dans l’opposition.» Ainsi M. Bouchard n'a plus le feu sacré qu'il avait il y a un an encore.
Certes, j'imagine que lorsqu'on se lance en politique, c'est dans l'espoir de changer les choses, c'est dans l'espoir de former un gouvernement. Etre dans l'opposition est tout sauf glorifiant. Toutefois, M. Bouchard a reçu un mandat de député dans sa circonscription en raison de la confiance accordée par ses électeurs. Ce n'est peut-être pas aussi glorieux de servir ses électeurs que de faire des recherches en psychologie, mais c'est le rôle qu'il devait savoir avant de se lancer.
Toujours est-il que M. Bouchard a le droit de quitter. Mais ce qui laisse un mauvais goût dans la bouche, c'est qu'il quitte avec une prime de départ, une pension de retraite et un emploi à l'UQAM. Comme on pourrait dire, il part avec le gros lot au frais de l'État.
J'espère qu'il aura le minimum de décence de renoncer à sa prime de départ et même à sa pension (puisqu'il en aura une de l'UQAM). Il dira qu'il est en droit de recevoir cet argent, et c'est vrai, mais au point de vue éthique, c'est très discutable. Et comme il le dit lui-même, il n'a pas laissé grand chose en héritage. Il n'a rien changé, et il laissera peu de traces dans l'histoire du Québec. Alors pourquoi les contribuables doivent-ils récompenser cet homme?

Featured 22367510a26e741606658439ce261f01

Martin Aumais7 articles

  • 6 189

Membre du Parti québécois, Vice-président du PQ dans
la circonscription de Prévost





Laissez un commentaire



6 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    16 décembre 2009

    M. Bouchard aurait certes eu une prime s'il ne s'était pas présenté, ce qui est tout de même aberrant puisqu'il est en congé sans solde d'un employeur étatique et qu'il n'a pas à faire de recherche d'emploi. Mais il aurait sauvé le coût d'une élection partielle.
    Je suis d'accord avec Renée P que c'est le système qui permet certains abus. Je suis favorable aux primes versés à des députés battus qui doivent se chercher un emploi, car c'est vrai que pour certains, notamment les députés d'allégéance souverainiste, il est parfois difficile de se replacer. Mais je ne vois pas pourquoi on verserait une prime pour un départ volontaire et j'applaudirais un démissionnaire qui ferait don de cette prime à l'état pour rembourser une partie du coût de l'élection partielle. Espérons que ce sera un ex-député péquiste qui sera le premier à le faire!

  • Archives de Vigile Répondre

    16 décembre 2009

    J'ai appris , avec sa démission, que Camil Bouchard était le critique du PQ en immigration. Jamais entendu faire la moindre sortie contre le mensonge démographique et le dogme de l'immigration. Ben hâte de voir qui Pauline va nommer.
    Curzi?

  • Archives de Vigile Répondre

    15 décembre 2009

    Il aurait eu une prime s'il avait quitté avant le 8 décembre 2008 ou quelque part en 2012.
    Pas sûr de comprendre?
    La pension de député fait parti du salaire du député qui, au goût de certain (comme notre cher PM et Mario Dumont) est jugé inférieur aux nécessités de leur rythme de vie, le supplément de salaire versé par le parti le prouve.
    Aussi, je doute fort que Camil Bouchard utilise cet argent pour s'acheter des parts chez Power Corp ou la future compagnie privée Hydro-Québec.
    Mais si la question est : devrait-on revoir les primes à la baisse lors d'une démission volontaire? Alors peut-être, oui.

  • Archives de Vigile Répondre

    15 décembre 2009

    Le scandale ne réside pas dans le fait de ce que touche ce député en particulier mais bien dans le fait que le système permet cela.

  • Archives de Vigile Répondre

    15 décembre 2009

    En réponse à la personne qui n'a pas laissé de nom, il n'a qu'à lire mon blogue pour voir que je bave généralement sur des fédéralistes. Avant de faire un commentaire anonyme, informez-vous avant de fieller! ceci étant dit, il faut dénoncer les comportements des gens qui prennent de l'argent du Québec. hier c'était mailhot, aujourd'hui c'est bouchard et demain s'en sera un autre. Ne pas critiquer un séparatiste nous enlèverait d'ailleurs toute crédibilité de critiquer un fédéraliste. D'ailleurs, plusieurs séparatistes n'hésites pas à critiquer le Parti québécois, ce qui est infiniment plus dommageable pour la cause souverainiste!

  • Archives de Vigile Répondre

    15 décembre 2009

    Si vous voulez discuter des primes de départ,faites une liste qui incluera Claude Maillot(3 ans de service et près de 200 mille),cette doyenne de Mc Gill(quelque chose comme 300 mille après même pas 2 ans de services....faites votre travail avant de baver gratuitement sur quelqu'un parce qu'il est séparatiste.