Avis aux négationnistes du Grand Remplacement

Au tour des Canadiens d'être convaincus du Grand Remplacement amorcé

L'immigration tiers-mondiste dévastatrice en 12 reproches

00c04c2dfbc160d5bf9e38ec1001d1c5

Tribune libre

C’est maintenant au tour des Canadiens natifs de se déclarer convaincus que le Grand Remplacement est en cour dans leur pays, comme la population de la plupart des pays occidentaux en fait.



Des millions de Canadiens s'estiment victimes d’un complot orchestré par une élite mondiale malveillante qui souhaite les remplacer par des immigrants sous-développés dans le but d’affaiblir les populations blanches dites «de souche» au pays, révèle un nouveau sondage.



Laissons les chiffres parler d'eux-mêmes:


 


Trente-sept pour cent des 1500 Canadiens sondés par la firme Abacus Data, soit l’équivalent de 11 millions de personnes à l’échelle du pays, pensent qu’il y a «un groupe de personnes dans ce pays qui essaie de remplacer les Canadiens nés au pays par des immigrants qui partagent leurs opinions politiques».


 


Cela fait 4 Canadiens sur 10. Et c’est sans compter que parmi les sondés, il y a des millions d’immigrés importés pour nier le phénomène, puisqu’ils font partie eux-mêmes des hordes envahissantes. Donc, les chiffres réels sont plus élevés encore. Et c’est sans compter tous ceux qui le pressentent mais qui n’osent pas encore se l’avouer.


 


Et ce pourcentage est à la hausse. Bientôt, ce sera la moitié de la population qui réagira contre cette forme d'invasion moderne. Plus les gens constatent les méfaits de ce type d’immigration déstabilisante, plus ils se rallieront à l’idée qu’il faut s’y opposer et la stopper, puis entreprendre éventuellement la remigration des incrustés. On n'a pas à rester pris avec.



Et peu importe au fond que le Grand Remplacement soit organisé ou non par un gouvernement ou diverses organisations mondialistes. Il est amplement suffisant de voir que les gens observent avec une lucidité mêlée d'effroi que ce flux migratoire massif non voulu est en cours, provoquant la substitution de la population en place, entraînant l’altération du tissu social, l'ensauvagement des moeurs, le choc des cultures et l’implantation d’une foule d’autres facteurs non désirés.



En dépit de toute cette évidence qui crève pourtant les yeux, une certaine bien-pensance mondialiste de mauvais aloi refuse encore de reconnaître la situation problématique tel qu'elle se présente actuellement.



Dressons un parallèles avec l'identité collective française historique également infiltrée par une immigration massive extra-européenne dont elle a subi passivement jusqu'à maintenant les assauts ravageurs répétés.



Les chiffres les plus récents sont éloquents: près de 2 Français sur 3 sont maintenant convaincus que le phénomène de la substitution de leur peuple par une immigration étrangère massive est amorcé (61%, et en augmentation constante).



Remplacez peu à peu les 50 millions de Français par 50 millions d’africains, de maghrébins musulmans ou tout autres multiethniques, et vous n'aurez plus du tout le même pays, équivalent en tous points au précédent. Malgré l’évidence, les mondialistes atteints de cécité sélective affirmeront le contraire.



Mais le bon peuple, justement inquiet, n'est pas aveugle, lui. Il observe, il regarde autour, il constate les dégâts, il n'en veut pas. Il ne se sent plus chez lui; l'insécurité générale s'accroît.



Ce qui fait qu'une nation en est une et se montre capable d'unité et de direction, c'est précisément la sorte de monde semblable qu'il y a dedans qui la font cheminer dans le même sens.



La présence exagérée de tiers-mondistes incompatibles en Occident entraîne dans sa foulée tous ces problèmes de dangerosité, de dysfonctionnement social et de mentalité antagoniste qui font partie de leur nature et qu'ils se mettent à vouloir répandre une fois admis dans nos pays.



L'immigration massive incompatible issue du tiers-monde sous-civilisé est un outil de déconstruction sociale sans pitié, un vecteur hyperactif de recul et de rétrogradation.


 


Tout y passe, tout se voit altéré pour le pire:


 


1- systèmes de valeurs trop différents qui jurent avec le nôtre


2- implantation de langues étrangères qui écorchent les oreilles


3- implantation de religions nuisibles à la paix sociale


4- implantation de cultures qui empiètent sur la culture majoritaire qui s'amoindrit


5- volonté que la religion contrôle la vie sociale, le gouvernement


6- formation de quartiers pustulaires communautaristes, fractionnement et barrières virtuelles en interdisant l'accès


7- altération du paysage social pour le pire: mines patibulaires et attitudes hostiles, mosquées, tenues vestimentaires étrangères déplacées, toute la gamme de la dissimulation du corps des femmes, dégradation des lieux, des espaces communs


8- négation de l'égalité des sexes


9- augmentation sans mesure de la criminalité, de la violence, du terrorisme, de l'insécurité des natifs


10- impression malaisante de ne plus être parmi les siens, de ne plus être chez soi


11- atteinte à la liberté de pensée, la libre expression, la critique des idées et des religions


12- afflux de migrants, de faux réfugiés, de sans-papiers dangereux, de profiteurs malhonnêtes des avantages sociaux


 


Personne ne veut d'un tel grand chambardement. Cela a assez duré. Il faut s'insurger collectivement et rétablir les choses comme elles étaient avant.



Plusieurs gouvernements européens sont en train de prendre des mesures pour y remédier et tenter de renverser la vapeur.



Chaque population locale doit exprimer catégoriquement envers le gouvernement son rejet de ce qui est devenu le mode d'envahissement le plus courant des temps modernes.



Il importe plus que jamais de protéger l'identité collective distincte de chaque nation des effets d'une immigration massive indiscriminée dévastatrice qui détruit et déconstruit tout sur son passage.



Il n'en tient qu'à nous de retrouver notre équilibre, notre stabilité sociale et notre éclat d'antan!



En complément de lecture:


 


Le Grand Remplacement: déjà partiellement accompli à Montréal


 


2 Français sur 3 convaincus du phénomène de la substitution de leur peuple par d'autres


 


Featured 08e89f9ca3ccd008612a57afbfe02420

Réjean Labrie679 articles

  • 1 204 758

Réjean Labrie est natif de Québec. Il a fait une partie de sa carrière dans la fonction publique provinciale.

Il tire la plus grande fierté d’être un enraciné de la 11ème génération en sol natal. Son élan nationaliste se porte sur la valorisation de la culture québécoise et sur la préservation de l'identité culturelle québécoise et de sa démographie historique.

Il se considère comme un simple citoyen libre-penseur sans ligne de parti à suivre ni carcan idéologique dont il se méfie comme des beaux parleurs de la bien-pensance officielle.

L'auteur se donne pour mission de pourfendre les tenants de la pensée unique, du politiquement correct, de la bien-pensance, toutes ces petites cliques élitistes qui méprisent le peuple.

L'icône d'identification montre les fortifications de Québec qui symbolisent notre caractère irréductible et notre résilience face à l'adversité.

Ses quelques 675 articles publiés en ligne ont été lus plus d'un million de fois par tous ceux qui ont voulu partager une réflexion s'étendant sur une période de plus de 12 ans. À preuve que l'intérêt pour une identité nationale québécoise affirmée ne se dément pas, quoi qu'on en dise.





Laissez un commentaire



4 commentaires

  • Réjean Labrie Répondre

    27 juillet 2022

    En Europe, le grand remplacement continue de faire des ravages.



    Les plus récentes statistiques de l'Institut national de la statistique et des études économiques sont alarmantes:


    A partir de données statistiques datant de 2019 et de 2020, l’INSEE constate ainsi que « parmi les personnes vivant en logement ordinaire en France métropolitaine, 5,8 millions sont immigrées, soit 9 % de la population. Près de la moitié sont nées en Afrique et un tiers en Europe. La part des Européens est tendanciellement en baisse, tandis que celle des personnes en provenance de l’Afrique subsaharienne et de l’Asie augmente au fil du temps. 7,5 millions de personnes sont quant à elles descendantes d’immigrés de 2e génération (12 % de la population), c’est-à-dire nées en France avec au moins un de leurs parents immigré. Parmi les personnes de moins de 60 ans, 4,7 millions sont descendantes d’immigrés de 3e génération (10 % des moins de 60 ans), c’est-à-dire nées en France, de parents non immigrés, et avec au moins un de leurs grands-parents immigré ». Ce qui veut dire que, au total, au moins 32 % de la population de moins de 60 ans a des origines immigrées !


    Source: Le grand remplacement à vitesse grand V en Europe


  • Réjean Labrie Répondre

    26 juillet 2022

    D'un côté, l'état post-national multiculturaliste et métissé à la Justin Trudeau destructeur de l'identité collective; de l'autre, une nation homogène et solidement soudée qui tient à préserver son identité historique, qui demeure ce qu'elle a toujours été.



    Le premier ministre de la Hongrie Viktor Orban réélu 4 fois, est le champion de son peuple. Il refuse de le voir s'atténuer, s'affadir, se dépersonnaliser, s'aliéner à lui-même. Voilà la voie à suivre pour le Québec qui doit résister à la basse propagande diversitaire du fédéral s'il veut survivre sur la terre des ses ancêtres et traverser le temps.


    M. Orban déclare avec lucidité et àpropos : “Nous les Hongrois, nous ne sommes pas un peuple métissé et nous ne voulons pas le devenir. Les pays occidentaux où les populations se mélangent ne sont plus des nations”.


    Auparavant, il avait critiqué les pays et les hommes politiques d’Europe de l’Ouest pour avoir encouragé l’immigration et mélangé leur population avec d’autres peuples. Il a déclaré que les villes d’Europe occidentale étaient perdues au profit des populations non-européennes.


    Source: Viktor Orban, homme d'état inspirant pour sa nation


  • Réjean Labrie Répondre

    11 juillet 2022

    L'un des visages du Grand Remplacement se présente sous la forme de l'africanisation accélérée et forcée de l'Occident.


    En fin de semaine, un article atterrant retient l'attention.



    Une mère monoparentale africaine congolaise du nom de Masinda Beloti (comment a-t-elle bien pu atterrir ici?) de 8 enfants, oui vous avez bien lu: 8, laissée à elle-même, cherche un logement pour surpeupler le pays à l'africaine. Et elle en attend plusieurs autres.



    Et cela se passe à Hull, ici-même au Québec, face à la capitale du Canada Ottawa, pas à Kinshasa, capitale du Congo.



    "Les familles nombreuses, entre autres chez les nouveaux arrivants, il y en a beaucoup", déplore un intervenant.


    La Congolaise envisage de se débarrasser de ses enfants en les plaçant pour diminuer son fardeau familial. Si elle ne trouve pas d’endroit où habiter, elle compte faire placer ses enfants dans une famille d’accueil et dormir elle-même dans la rue.


    « Je sais que je ne peux pas rester ici indéfiniment, et mes enfants mettent de la pression pour que je trouve une place à nous, soupire la Congolaise Masinda Beloti. Dès que les propriétaires entendent : huit enfants, pas de mari, pas de travail, ils refusent. » Et 8 enfants dont les niveaux de QI ne dépassent pas 85, comme sur tout le continent africain.


    Citation:


    «Les différences nationales dans l'intelligence sont un facteur important des différences dans la richesse nationale et les niveaux de croissance économique. Notre étude a montré que la croyance selon laquelle toutes les personnes ont la même intelligence moyenne est incorrecte. Au contraire, il y a de grandes différences dans l'intelligence des nations et celles-ci sont les plus importantes causes dans les disparités de richesse et de pauvreté. Ces différences d'intelligence seront difficiles à mesurer car elles sont en partie déterminées par des différences génétiques et les facteurs environnementaux qui y contribuent seront difficiles à changer.»


    Source: Niveaux de Quotient intellectuel par pays


    Quelle idée insensée de laisser entrer au pays des gens ignorant tout de la contraception, inaptes au travail, et qui deviennent à charge de société à vie. C'est tout simplement scandaleux. Et c'est par cela qu'on cherche à nous remplacer! Cette femme doit être retournée dans son pays natal où c'est le normal de vivre surpeuplé.


    Et ils sont des millions comme ça à rêver de s'en venir se faire vivre ici.


    Source: Une Congolaise avec 8 enfants, dépendante à vie des services sociaux du Québec


    L'Afrique en mode invasion active de l'Occident


    L'africanisation accélérée du Québec


  • Frédéric Charest Répondre

    7 juillet 2022

    Oui, à défaut de le constater et de le subir car normalement quand on veut être dépaysé on voyage à l'étranger, la situation actuelle est pitoyable dans plusieurs institutions publique et cela ne fait que commencer.



    Ce n'est pas seulement dû aux écrans diverses qui hypnotisent la population, les étrangers sur notre solrelaient l'hypnotisme de leur pays en notre sein.



    Un simple constat des dépanneurs de Montréal qui ne parle pas français après dix années d'exploitation et qui écoute tv chine à chaque minute d'une façon que l'on puisse bien entendre une langue étrangère.


    Et cela avec un nom québécois comme enseigne de dépanneur, une tromperie quotidienne.


    Il y en a quelques uns qui ont apris le français et c'est l'exeption à la régle que l'on doit célébrer!



    Par contre le century initiative doit être stoppé à montréal pour le Québec:


    Protégons-nous de la folie destructrice des Trudeau!


    https://www.cbc.ca/news/canada/manitoba/marcus-askar-150-somali-family-1.4394375